Renforcement de la coopération ASEAN - R. de Corée après le Covid-19

Nhân Dân en ligne - Selon le Président sud-coréen, Moon Jae-in, la « Nouvelle politique vers le Sud » permettra à la République de Corée et à l’ASEAN de prendre la tête lors de l’ouverture de l’ère post-Covid-19 et de construire plus rapidement une « communauté pacifique, prospère et centrée sur les personnes ».

Renforcement de la coopération ASEAN - R. de Corée après le Covid-19

Lors du sommet ASEAN - République de Corée tenu en novembre de l’année dernière, le Président sud-coréen, Moon Jae-in, a annoncé la « Nouvelle politique vers le Sud » visant à renforcer les liens stratégiques entre Séoul et les États membres de l’ASEAN.

Selon le dirigeant sud-coréen, la stratégie de la « Nouvelle politique vers le Sud » comprend des mesures nouvelles et pratiques, axées sur sept domaines principaux, dont une coopération sanitaire intégrale. Le chef de l’État sud-coréen a en outre noté que cette politique créerait les conditions permettant à son pays et à l’ASEAN de prendre les devants dans l’ouverture de l’ère post-Covid-19 et d’édifier plus rapidement une communauté pacifique, prospère et centrée sur les personnes.

Les pays de l’ASEAN ont également inclus la République de Corée dans la liste des partenaires importants de la région, en souhaitant intensifier la coopération dans de nombreux domaines tels que l’économie, l’éducation et la société.

En 2020, la crise du Covid-19 a causé de graves dommages économiques à de nombreux pays du monde, y compris les puissances économiques mondiales. Par conséquent, dans la période post-Covid-19, la première chose que l’ASEAN et la Corée du Sud devront faire est de rouvrir les lignes aériennes commerciales, ce qui créera les conditions favorables pour les citoyens des pays contrôlant efficacement l’épidémie d’exécuter des contrats de travail à l’étranger.

Dans le domaine du commerce entre l’ASEAN et la République de Corée, afin d’assurer à la fois le maintien d’un commerce stable et la prévention de l’épidémie, les entreprises et les organisations pourront tenir des échanges en ligne au lieu des rencontres directes. En outre, afin de mener à bien leurs activités commerciales, les entreprises doivent définir des conditions claires et des engagements fermes pour éviter les risques dans la coopération économique.

En ce qui concerne l’exportation de main-d’œuvre, afin d’économiser du temps et des coûts de formation pour les travailleurs, les deux parties peuvent organiser des sessions de formation en ligne.

En outre, les pays de l’ASEAN et la République de Corée devront partager leurs expériences réussies en matière de prévention de l’épidémie de Covid-19. Les deux parties devront également constituer un « stock » commun de fournitures médicales et partager leurs informations sur la pandémie.

Les technologies de l’information sont considérées comme un facteur important pour aider l’ASEAN et la République de Corée à mettre en œuvre efficacement les objectifs mentionnés. Par conséquent, les deux parties devront donner la priorité à la coopération dans les domaines de la science, des technologies de l’information, de l’économie numérique, pendant l’ère 4.0 et pour l’ère 5,0 en approche après le Covid-19.

En outre, l’environnement et le changement climatique exigent une attention particulière dans les temps à venir. La République de Corée et l’ASEAN doivent également accorder plus d’attention à la discussion et à l’application de la technologie pour résoudre les problèmes environnementaux post-Covid-19.