Vietnam et R. de Corée coopèrent pour promouvoir la protection du droit d'auteur musical

Le 9 novembre, le Forum Vietnam – République de Corée du droit d'auteur 2022 s'est tenu à Hanoï. Il s'agit d'une activité de coopération annuelle depuis 2010 et c'est aussi l'occasion pour les deux pays d'échanger sur les politiques et réglementations en matière de protection du droit d'auteur et des droits concernés.
Le directeur du Département du droit d'auteur, Trân Hoàng s'exprime lors de l'événement. Photo : VOV.
Le directeur du Département du droit d'auteur, Trân Hoàng s'exprime lors de l'événement. Photo : VOV.

Lors du forum, des représentants des Départements nationaux du droit d'auteur du Vietnam et de la R. de Corée et les intervenants ont discuté des récents amendements et compléments à la loi sur le droit d'auteur des deux pays ; passé en revue la situation actuelle de la protection du droit d'auteur musical dans le domaine de la télévision et des plans de développement pour les industries connexes.

S'exprimant lors du forum, le directeur du Département du droit d'auteur, Trân Hoàng, a rappelé qu'en 2013, le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme du Vietnam et le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme de la République de Corée avaient signé un protocole d'accord, établissant une relation de coopération entre les parties dans le domaine du droit d'auteur et des droits connexes.

Vietnam et R. de Corée coopèrent pour promouvoir la protection du droit d'auteur musical ảnh 1

Le chef du Département de la coopération commerciale culturelle, ministère sud-coréen de la Culture, des Sports et du Tourisme, Kim Dong Eun, s'exprime lors de l'événement. Photo : VOV.

Le chef du Département de la coopération commerciale culturelle, ministère sud-coréen de la Culture, des Sports et du Tourisme, Kim Dong Eun, a déclaré que l'une des questions sur lesquelles il fallait se concentrer était la sensibilisation des jeunes au droit d'auteur, en particulier au droit d'auteur dans l’ère numérique.

Selon Kim Dong Eun, les violations du droit d’auteur prennent des formes de plus en plus sophistiquées. Par conséquent, les systèmes de surveillance du piratage sur les plates-formes numériques en R. de Corée qui fonctionnaient auparavant séparément, sont maintenant regroupés dans un système commun. Les agences de gestion sud-coréennes ont utilisé la technologie de l'intelligence artificielle (IA) pour détecter automatiquement le piratage.

Lors du forum, les experts ont suggéré la nécessité de compléter un corridor juridique pour répondre aux exigences de gestion et d'application de la loi sur la propriété intellectuelle dans le pays dans le contexte de l'intégration internationale.

Mme Kim So Jung, responsable du Service du commerce et de la coopération culturelle du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, a abordé l'orientation de la politique sud-coréenne en matière de droit d'auteur à l'ère numérique.

Selon elle, pour devenir une puissance du droit d'auteur, où la culture est l'économie, il est nécessaire de créer une fondation pour le droit d'auteur, de créer un environnement de distribution équitable et transparent et de renforcer la réponse aux actes de piratage, aux infractions en ligne par le biais de la coopération internationale.

En particulier, le forum se concentre également sur la protection du droit d'auteur des œuvres musicales dans le domaine de la télévision. Le professeur Jin Keun Jeong, de l'Université de Gangwon, a relevé les graves problèmes dans le nouvel environnement. Des questions controversées telles que les frais d'utilisation des œuvres, les frais d'utilisation du réseau, le partage des bénéfices et la protection des auteurs liés à l'OTT, ont été évoquées.

Les controverses sur le droit d'auteur des œuvres musicales dans le domaine de la télévision soulevées par la R. de Corée sont également des problèmes auxquels le Vietnam est confronté. La directrice par intérim du Centre de protection des droits d'auteur de la musique du Vietnam dans le Nord (VCPMC), Nguyên Thi Luu, a proposé l’élaboration d’un projet de décret fournissant des orientations plus précises concernant les obligations de paiement des droits d'auteur lors de l'utilisation de l'œuvre.

« La réglementation des redevances dans le projet de décret doit équilibrer les droits et obligations des parties, en garantissant les intérêts des titulaires de droits, les droits et intérêts des créateurs. Ainsi, la loi honorera la propriété intellectuelle, respectera les valeurs du travail, contribuera à promouvoir la créativité, le développement culturel et l’édification nationale », a suggéré Mme Nguyên Thi Luu.