BAD : le marché obligataire vietnamien en monnaie nationale en hausse de 8,1 %

Selon un expert de la BAD, les obligations d’État du Vietnam ont augmenté de 7,4 % par rapport au trimestre précédent, atteignant 69,8 milliards de dollars. Ceci, principalement grâce à l’augmentation des bons du Trésor de la Banque d’État.
Les obligations d’État du Vietnam ont augmenté de 7,4 % par rapport au trimestre précédent, atteignant 69,8 milliards de dollars. Photo d'illustration: BAD
Les obligations d’État du Vietnam ont augmenté de 7,4 % par rapport au trimestre précédent, atteignant 69,8 milliards de dollars. Photo d'illustration: BAD

Un rapport de suivi des obligations asiatiques publié le 14 septembre par la Banque asiatique de développement (BAD) a montré que les rendements obligataires à long terme dans les pays émergents d’Asie de l’Est ont chuté entre le 15 juin et le 24 août 2022 en raison des risques croissants et des perspectives économiques pessimistes.

« L'optimisme du marché face à un resserrement plus modéré de la Réserve fédérale américaine (Fed) a soutenu une amélioration modeste des conditions financières », a déclaré l'économiste en chef de la BAD, Albert Park. « Mais cela semble avoir été de courte durée, car la Fed a été assez claire ces dernières semaines que de nouvelles hausses de taux d'intérêt sont probables. Les conditions financières dans la région pourraient continuer à se resserrer.

Toujours selon le rapport, les rendements des obligations d’État à 10 ans en monnaie locale ont chuté tandis que la courbe des rendements se sont aplaties.

Ces deux facteurs sont des signaux typiques indiquant que les investisseurs anticipent un ralentissement de la croissance économique.

Les monnaies régionales ont continué de se déprécier par rapport au dollar américain dans un contexte de perspectives plus faibles.

BAD : le marché obligataire vietnamien en monnaie nationale en hausse de 8,1 % ảnh 1

Source : BAD.

Au Vietnam, le marché obligataire en monnaie locale a augmenté de 8,1 % en glissement trimestriel pour atteindre 99,5 milliards de dollars. Cette croissance plus rapide est due à la fois aux segments du marché des obligations d’État et des obligations d’entreprise.

Le marché obligataire a augmenté de 31,6 % d’une année sur l’autre.

Les obligations d’État ont augmenté de 7,4 % en glissement trimestriel pour atteindre 69,8 milliards de dollars, principalement grâce à une augmentation des bons du Trésor de la Banque d’État.

Les obligations d’entreprises ont augmenté de 9,5 % par rapport au trimestre précédent pour atteindre 30 milliards de dollars, sous l’effet d’une forte augmentation des émissions.

Le marché obligataire régional a connu une émission record au deuxième trimestre de cette année, principalement en raison des efforts de la Chine pour stimuler l’économie, selon le rapport.

Le montant total des obligations régionales était passé à 22,9 billions de dollars à la fin de juin. Les émissions d’obligations dans les économies de l’ASEAN ont augmenté de 10,3 %, portant la part du bloc dans les émissions d’obligations régionales à 17,5 %.

Les émissions d’obligations d’État ont bondi de 25,9 % en glissement trimestriel, les gouvernements s’étant endettés pour soutenir la reprise économique.

L’encours total des obligations d’État a atteint 14 500 milliards de dollars.

Pendant ce temps, les émissions d’obligations d’entreprises ont chuté de 4,9 % en raison de l’affaiblissement des perspectives économiques et de l’augmentation des coûts d’emprunt.

Le montant total des obligations d’entreprises s’établit ainsi à 8 400 milliards de dollars.

La taille du marché obligataire durable dans la région de l’ASEAN, la Chine, Hong Kong (Chine), le Japon et la République de Corée a connu une croissance modeste dans un contexte de baisse de la demande globale d’investissement, atteignant 503,5 milliards de dollars.

L’Asie de l’Est émergente comprend la Chine ; Hong Kong (Chine); l’Indonésie, la République de Corée, la Malaisie et les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

La BAD s'est engagée à réaliser une Asie et le Pacifique prospères, inclusifs, résilients et durables, tout en poursuivant ses efforts pour éradiquer l'extrême pauvreté.

Fondée en 1966, est constituée de 68 membres, dont 49 de la région.

NDEL