Hô Chi Minh-Ville impose la distanciation sociale à partir du 31 mai

Nhân Dân en ligne - Le Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville a décidé d’imposer la distanciation sociale dans toute la ville, à partir du 31 mai.

Tous les établissements de services sont tenus de fermer, à l'exception de ceux qui vendent des biens et services essentiels. Photo : sggp.org.vn.
Tous les établissements de services sont tenus de fermer, à l'exception de ceux qui vendent des biens et services essentiels. Photo : sggp.org.vn.

La décision a été prise le 30 mai lors d'une réunion urgente sur la lutte contre le COVID-19, en présence du Vice-Premier ministre Truong Hoà Binh, chargé de superviser la lutte contre la pandémie de COVID-19 dans la mégapole du Sud.

En vertu de la directive n ° 15, publiée le 27 mars 2020, tous les événements réunissant plus de 20 participants dans une salle sont interdits.

Un rassemblement de 10 personnes et plus à l'extérieur des bureaux publics, des écoles et des hôpitaux n'est pas autorisé.

Les gens sont tenus de se tenir à une distance d'au moins deux mètres les uns des autres dans les lieux publics tandis que tous les établissements de services sont tenus de fermer, à l'exception de ceux qui vendent des biens et services essentiels. Les déplacements depuis des zones touchées par la pandémie vers d'autres localités seront limités

Le Comité populaire municipal a également décidé d’imposer un confinement de 15 jours dans l’arrondissement de Go Vâp et dans le quartier de Thành Lôc de l’arrondissemen 12, conformément à la directive gouvernementale N° 16 / CT-TTg.

La directive N° 16, publiée le 31 mars 2020, spécifie un niveau plus élevé de distanciation sociale, obligeant les gens à rester chez eux et à ne sortir que si cela est vraiment nécessaire. La directive interdit le rassemblement de plus de deux personnes en dehors des bureaux publics, des écoles, des hôpitaux et dans les lieux publics.

Hô Chi Minh-Ville est l'une des 34 collectivités locales touchées par l’actuelle quatrième vague de COVID-19. À minuit le 29 mai, la ville a enregistré 108 cas positifs, pour la plupart liés à la mission religieuse Revival Ekklesia dans l’arrondissement de Go Vâp.