La Banque mondiale : la 4e vague du COVID-19 affectera la reprise de l’économie vietnamienne

Nhân Dân en ligne – Dans son rapport sur la situation macroéconomique du Vietnam en mai, la Banque mondiale (BM) au Vietnam estime que la quatrième vague de la pandémie affectera gravement la reprise de l’économie vietnamienne.

Photo d'illustration : vneconomy.vn
Photo d'illustration : vneconomy.vn

Face à l’arrivée de la quatrième vague du COVID-19 à la fin du mois d’avril, le gouvernement vietnamien a rapidement fermé les écoles et a déployé de nouvelles mesures de restriction de déplacement.

La production industrielle continue à se développer grâce au rétablissement de la demande du marché mondial et du marché domestique. En avril, l’indice de la production industrielle (IPI) a augmenté de 1,1 % par rapport au mois précédent et de 24,1 % par rapport à la même période de l’année précédente. Cette croissance considérable en glissement annuel s’explique par le fait que les activités de production ont été sévèrement touchées par le confinement en avril 2020.

Le chiffre d’affaires de la vente au détail a connu une augmentation de 2,3 % par rapport au mois précédent, ce qui montre que la demande s’est rétablie quelque peu après la troisième vague du COVID-19 qui a eu lieu en janvier.

Les échanges commerciaux ont obtenu de bons résultats grâce à la demande élevée des États-Unis et d’autres grands partenaires commerciaux. En avril, les exportations ont diminué de 3,4 % par rapport au mois précédent tandis que les importations ont augmenté de 2,6 %.

Les investissements directs étrangers (IDE) ont atteint 2,2 milliards de dollars en avril, soit une baisse de 53 % par rapport au mois précédent et une baisse de 42 % en glissement annuel. Cependant, « cette baisse est due à la mutation de la valeur de quelques grands projets isolément. Au cours des quatre premiers mois de l’année, les engagements d’IDE restent stables et sont presque équivalents à ceux enregistrés durant la même période de 2020 », indique le rapport.

L’inflation est en hausse, car la demande reprend après la maîtrise de la troisième vague du COVID-19. L’indice des prix à la consommation en avril a augmenté de 0,5 % par rapport au mois précédent en raison de la hausse des prix de nombreux produits tels que les aliments, les boissons, les cigarettes, les vêtements et les appareils ménagers.

« Cela montre la reprise de la consommation des ménages après la troisième vague du COVID-19 », note le rapport.

Le solde budgétaire de l’État est positif avec un excédent de 80 000 milliards de dôngs au cours des quatre premiers mois de l’année. Les recettes de l’État ont atteint 543 400 milliards de dôngs, soit 40,5 % de l’objectif fixé pour toute l’année et une hausse de 7,3 % en glissement annuel.

Les experts de la BM avertissent néanmoins que la flambée de la quatrième vague du COVID-19 influencera les activités économiques à l’intérieur du pays, surtout dans les domaines du tourisme, du transport et de la vente au détail. L’intensité des dommages dépendra de la gravité de cette vague épidémique et de la réactivité du gouvernement.

« Il est probable que la relance économique sera empêchée par la quatrième vague du COVID-19. En songeant à maintenir ou à resserrer les restrictions de santé et de déplacement, le gouvernement vietnamien devrait envisager un nouveau plan de relance budgétaire comprenant un paquet de soutien à plus grande échelle en faveur des individus et des entreprises impactées par la pandémie », suggère le rapport.