Le gouvernement vietnamien va renforcer la supervision des projets publics

Nhân Dân en ligne – Le Premier ministre Pham Minh Chinh a récemment publié une directive sur l’accélération de l’avancement des travaux et l’amélioration de la qualité des projets dans le cadre du plan d’investissement public pour la période 2021-2025.

Le Premier ministre Pham Minh Chinh. Photo : VGP.
Le Premier ministre Pham Minh Chinh. Photo : VGP.

Alors que les économies mondiale et nationale continuent de subir de graves conséquences de la pandémie de Covid-19, le Vietnam est soumis à d’énormes pressions pour continuer à développer ses infrastructures, à protéger l’environnement et à renforcer la résilience face au changement climatique, a déclaré le Premier ministre dans la directive.

« La réalisation effective du plan d’investissement public quinquennal reste essentielle pour améliorer encore le développement socioéconomique du Vietnam à court, moyen et long terme », a-t-il ajouté.

Pour assurer une plus grande efficacité des dépenses publiques, Pham Minh Chinh a exhorté les autorités locales à se concentrer sur des projets de priorité nationale dans des domaines clés ou des zones économiques, qui ont des retombées importantes sur différents secteurs économiques.

Une partie du budget de l'État devrait également être allouée aux efforts pour prévenir les catastrophes naturelles, les maladies et le changement climatique, ainsi que pour garantir le bien-être social et améliorer le niveau de vie des gens, a poursuivi le Premier ministre.

Le Premier ministre a demandé au MPI de se coordonner avec les agences compétentes pour renforcer la discipline et la supervision des projets publics dans le but d’éliminer les projets inutiles et inefficaces.

Selon lui, éliminer le favoritisme et la corruption dans l’allocation du budget de l’État aux projets d’investissement public est une tâche prioritaire au cours des cinq prochaines années.

Il a souligné l’importance de promouvoir la coopération public-privé dans la mobilisation de toutes les ressources pour le développement, en particulier dans le domaine des infrastructures qui est considéré actuellement comme l’un des goulots d’étranglement de la croissance. Il a demandé de favoriser la mise en œuvre de projets sous forme de partenariat public-privé (PPP) sur le principe de l’harmonisation des intérêts de l’État, des investisseurs, et des habitants, ainsi que du partage des risques.

Pour les problèmes qui n’ont pas encore été réglementés, les agences gouvernementales pourront d’abord travailler sur un programme pilote avant de passer progressivement à une mise en œuvre à grande échelle.

Les autorités locales devront être responsables des fonds et des travaux de déblaiement des sites pour les projets publics dans leurs localités. En fonction des cas, le gouvernement pourra fournir une partie du capital.

Le Premier ministre a demandé au Comité chargé des affaires ethniques, ainsi qu’aux ministères du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociale et de l’Agriculture et du Développement rural d’achever rapidement les documents sur les investissements dans les programmes ciblés nationaux, qui seront soumis à l’approbation de l’Assemblée nationale et du gouvernement.

Les plans d’investissement public des localités, à moyen terme 2021-2025, doivent être vérifiés par les conseils populaires provinciaux avant d’être introduis dans le plan national.

Le total des projets financés par des fonds publics au cours de la période 2021-2025 devrait être d’environ 5 000, soit environ la moitié du chiffre des cinq dernières années.

Au cours de la période 2016-2021, le gouvernement vietnamien a alloué 2000 milliards de dôngs (87 milliards de dollars) à des projets publics, tandis que le taux de décaissement moyen était estimé à 83,4%.

Au cours des quatre premiers mois de cette année, le taux de décaissement des fonds publics a augmenté de 16,3% en glissement annuel pour s’établir à 98 700 milliards de dôngs (4,26 milliards de dollars), soit 21,5% de l’estimation de l’année.