Le Têt traditionel pour les étrangers

Le Têt Nguyên Dan, fête du Nouvel An lunaire ou plus communément désigné sous son nom raccourci « Têt », est la fête la plus importante dans le calendrier vietnamien. Pour chaque Vietnamien, le Têt se traduit comme l’occasion de se réunir en famille. C’est aussi pour chacun le moment de faire le bilan de l’année passée et se tourner vers la nouvelle année avec plein d’espoirs. 
La rue Hàng Ma se pare de rouge pour accueillir le Têt. Photo : moitruongvadothi.vn
La rue Hàng Ma se pare de rouge pour accueillir le Têt. Photo : moitruongvadothi.vn

À l’approche du Têt, les rues et les marchés qui proposent des marchandises nécessaires à cette occasion sont en pleine effervescence. Parmi ces rues, on peut citer Hàng Ma, Hàng Buôm, Luong Van Can, le marché de Dông Xuân, celui de Hàng Bè et celui aux fleurs de Hàng Luoc, entre autres. On peut y trouver en effet toutes les marchandises au service du Têt: décorations, plats traditionnels mais aussi des plantes et des fleurs.

Dans la capitale millénaire de Hanoi, l’ambiance printanière est palpable dans toutes les rues qui sont remplies de drapeaux, de fleurs et de décorations variées et colorées.

« Les rues sont très animées à l’occasion du Têt. On y trouve beaucoup de monde, des vendeurs et des familles. Tout le monde affiche un sourire sur son visage. C’est cette ambiance que j’aime le plus », a déclaré Aphixat, un touriste laotien impressionné.

« En République de Corée, on fête aussi le Nouvel an lunaire, mais pas de manière aussi importante comme au Vietnam. Il s’agit simplement de la fête du premier jour de la nouvelle année dont on profite pour se relaxer après une année de travail acharné, renouer et revoir les proches ou encore visiter le tombeau des ancêtres. Mais au Vietnam, le Têt c’est quelque chose de spécial. Tout le monde est occupé et s’affaire aux préparatifs du Têt. Le pays est décoré de couleurs vives et joyeuses, de kumquats et de pêchers. La première fois que j’ai fêté le Têt au Vietnam, j’ai vraiment été fasciné », a partagé Jeon Hyong-jun, sud-coréen.

Le Têt traditionel pour les étrangers ảnh 1

Jeon Hyong-jun, un Sud-Coréen. Photo fournie par Jeon Hyong-jun.

En plus d’une grande partie de touristes étrangers se rendant au Vietnam lors du Têt afin de découvrir ses traits uniques en son genre, de nombreux étrangers résidant et travaillant au Vietnam décident de rester dans le pays, au lieu de partir en vacances ailleurs, afin de faire pleinement l’expérience des coutumes traditionnelles de cette grande fête traditionnelle, dont notamment la confection de bánh chung, gâteau de riz gluant vietnamien.

“C’est la deuxième fois que je célèbre le Têt au Vietnam. Je trouve que le banh chung est un plat typique et indispensable lors de cette fête traditionnelle des Vietnamiens. Sa confection est pour moi la chose la plus impressionnante. C’est très intéressant et cela demande beaucoup d’efforts», nous a confié la Japonaise Onishi Kanna.

« C’est la première fois que je prépare et apprécie un bon banh chung, c’est très spécial. Il faut dire que sa confection n’est pas des plus faciles. Je n’arrive toujours pas à obtenir une forme carrée parfaite pour mes banh chung, mais je fais de mon mieux! Après la confection c’est la cuisson qui dure des heures. On échange entre nous en attendant. Une fois cette étape terminée, on partage le repas ensemble, c’est un vrai moment de communion et de bonheur », a indiqué Jeon Hyong-jun.

Effectivement, quand on parle du Têt, on parle du banh chung, de la joie, mais on parle surtout de la famille.

Depuis des générations, le peuple vietnamien tient en haute estime la tradition familiale, considérant la famille comme étant un milieu naturel fait d’amour pur, pour le bien-être de tous ses membres.

Le Têt nous offre cette occasion de privilégier cette valeur culturelle à travers des coutumes traditionnelles, notamment le réveillon du Nouvel An en famille.

Les Vietnamiens savent fermement préserver le Têt traditionnel et ses coutumes familiales tout en l’adaptant à leur vie moderne. Conscient que le Têt est la fête des retrouvailles en famille, James Wright, un Britannique, a l’habitude chaque année de retourner au Vietnam à cette occasion pour rendre visite à la famille de sa femme, une Vietnamienne.

“Je retourne au Vietnam presque tous les ans et y reste pendant deux ou trois semaines pour passer le Têt avec mes beaux-parents. J’ai aussi l’occasion de m’occuper des préparatifs pour le Têt avec ma femme. Ce que j’aime le plus ce sont les repas de famille lors du Têt. Tous les membres se réunissent et échangent dans une ambiance très chaleureuse et conviviale. On célèbre le Têt en famille mais aussi entre amis. Ce sont pour moi ces traits qui rendent le Têt traditionnel vietnamien différent du Nouvel An occidental. Les vacances du Têt m'ont vraiment aidées à en savoir plus sur la culture vietnamienne », dit-il.

Le Têt traditionnel est un beau trait dans la culture des Vietnamiens, à coup sûr, mais aussi, une trace unique aux yeux des étrangers.