Le Vietnam cherche à protéger les ressources en eau

Nhân Dân en ligne - La Journée internationale d'action pour les rivières (14 mars) est dédiée à la solidarité - lorsque les différentes communautés du monde entier se réunissent pour dire d'une seule voix que les rivières comptent.

La centrale hydroélectrique de Hoa Binh. Photo : VNA.
La centrale hydroélectrique de Hoa Binh. Photo : VNA.

Que les communautés aient accès à de l'eau propre et courante est importante. Que chacun ait son mot à dire dans les décisions qui affectent son eau et sa vie. Qu'il est temps de défendre ces droits, maintenant plus que jamais.

La Journée internationale d'action pour les rivières 2022 souligne l'importance des rivières pour la biodiversité. Les rivières sont essentielles pour restaurer et maintenir la biodiversité mondiale.

Les écosystèmes d'eau douce sont les plus dégradés au monde et une action mondiale est nécessaire pour inverser cette tendance. Pour résoudre ce problème, les pays doivent agir de toute urgence et de manière décisive, en développant et mettant en œuvre des politiques, plans et initiatives pour prévenir la dégradation des écosystèmes.

Selon le directeur général adjoint du Département général de l'environnement, ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement, NguyÊn Thuong HiÊn, la loi sur la protection de l'environnement, approuvée par l'Assemblée nationale en 2020, et le décret N° 08/2022/ND-CP, promulgué le 10 janvier 2022, comprennent des articles spécifiques pour contribuer à la maîtrise des pollutions et mieux préserver la biodiversité.

Récemment, la Stratégie nationale de la biodiversité à l'horizon 2030 avec une vision pour 2050 a été approuvée le 28 janvier 2022 par le Premier ministre. Elle définit clairement les priorités du Vietnam en matière de conservation de la nature et de la biodiversité : augmenter la superficie des écosystèmes naturels protégés; restaurer et assurer l'intégrité et la connectivité de l'écosystème; utiliser de manière durable les ressources naturelles au service du développement d'une économie verte; s'adapter de manière proactive au changement climatique.

Face aux enjeux dans la gestion, l'utilisation et le développement durable des ressources en eau, en 2022, le Centre national de planification et d'investigation des ressources en eau (revelant du ministère des Ressources Naturelles et de l'Environnement) a été chargé d’élaborer la Planification générale du bassin du fleuve Rouge - Thai Binh et la Planification générale du bassin du Mékong pour les soumettre au Premier ministre.

NguyÊn Thi Thu Linh, cheffe par intérim du Bureau permanent de la Commission vietnamienne du Mékong, a déclaré que son Bureau continuerait de surveiller de près l'exploitation et l'utilisation des ressources en eau et des ressources connexes dans les pays en amont du Mékong, de promouvoir la coopération avec le Cambodge et le Laos ainsi que de poursuivre les négociations concernant un accord sur l'utilisation de l'eau le long de la frontière Vietnam - Cambodge...

La Commission vietnamienne du Mékong se coordonnera avec les unités compétentes pour promouvoir la coopération internationale pour favoriser l'amendement de la loi sur les ressources en eau, les politiques, programmes et projets visant à assurer la sécurité des ressources en eau nationales, afin d'améliorer la gestion de l'État des ressources en eau, a-t-elle ajouté.