Opinion Bloomberg

Le Vietnam connaît une croissance de 7 %, mais il peut mieux faire

Nhân Dân en ligne - Bloomberg Opinion vient de publier un article indiquant que l’objectif de croissance de 7 % cette année est modeste et que le goulot d’étranglement de la croissance du Vietnam réside dans les infrastructures de transport.

Photo : VNA.
Photo : VNA.

Selon Bloomberg, le Vietnam est en effervescence. Des entreprises mondiales, de Samsung Electronics Co. à Lego group, y ouvrent des mégas usines. Apple est en pourparlers pour fabriquer pour la première fois des montres Apple et des MacBook au Vietnam, tandis que les fournisseurs taïwanais et chinois des géants de la technologie se bousculent dans une guerre d’enchères pour les talents locaux.

Mais le Vietnam peut faire beaucoup mieux. Le gouvernement ne vise qu’une croissance de 7 % cette année, ce qui est bas par rapport aux expansions à deux chiffres que la Chine a enregistrées lors de son boom des exportations au début des années 2000.

Même s’il y a eu des discussions sur le changement des chaînes d’approvisionnement, les progrès dans le déplacement de la production de masse de produits technologiques plus avancés vers le Vietnam ont été lents.

Le goulot d’étranglement est la faiblesse des infrastructures. Le pays, en forme de lettre « S » longue et sinueuse, dépend toujours des routes - qui peuvent être étroites, encombrées et cahoteuses - pour les trois quarts du fret et 90 % du trafic de passagers.

La modernisation des routes, bien qu’étant une priorité nationale, a été lente. Une autoroute nord-sud prévue, décrite comme la future épine dorsale du transport, a connu de longs retards, le gouvernement étant aux prises avec des dépassements de coûts.

La frustration va au-delà des exportateurs, qui doivent absorber des coûts de transport plus élevés, vers le secteur des services. Les longs retards de projet sont la norme même dans le centre financier de Hô Chi Minh-Ville (anciennement Saigon). Par exemple, la première ligne de métro de la ville a commencé à être construite en 2012 et devait être mise en service en 2018. L’ouverture officielle a été repoussée à 2023.

Il s’avère que l’augmentation du budget de ce projet de métro a dû être réapprouvée par le gouvernement vietnamien, qui a mis du temps pour délibérer, même si le gouvernement japonais était prêt à absorber une grande partie du coût.

De nombreux autres projets dans la ville, tels que des rocades, ont également été planifiés il y a plus de dix ans et retardés à plusieurs reprises.

Une loi très attendue sur le partenariat public-privé, entrée en vigueur en janvier 2021, est un pas en avant.

En février 2022, un tronçon de 50 kilomètres dans le segment central de l’autoroute Nord-Sud, qui a reçu de l’argent privé, n’était achevé qu’à 1,5 %.

De la géopolitique à la participation des femmes au marché du travail, le Vietnam a beaucoup d’atouts. Cependant, le plus important pour que le pays fasse des progrès, c'est la nécessité d'accélérer les investissements et de moderniser les infrastructures."