Les exportations de litchis vietnamiens vers le Japon ont le vent en poupe

Nhân Dân en ligne - Un an après que le Japon a ouvert son marché pour la première fois aux litchis vietnamiens, l’exportation de ce fruit s’est déroulée sans problème malgré le COVID-19, a déclaré le bureau commercial du Vietnam au Japon.

Des litchis vietnamiens vendus dans un supermarché AEON au Japon. Photo : VNA.
Des litchis vietnamiens vendus dans un supermarché AEON au Japon. Photo : VNA.

Ta Duc Minh, conseiller commercial du Vietnam au Japon, a déclaré qu’en raison de l’impact de la pandémie, le ministère japonais de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche n’a pas envoyé d’experts pour surveiller l’emballage et la stérilisation du litchi cette année, mais a délégué ce travail à l’agence de quarantaine du Vietnam.

Cela a permis de gagner du temps et de réduire les coûts dans la préparation des litchis pour l’exportation, créant de meilleures conditions pour que les fruits entrent au Japon, a fait savoir Ta Duc Minh.

Le premier lot de litchis vietnamiens de la saison 2021 est arrivé au Japon le 23 mai.

Les exportateurs vietnamiens prévoient d’expédier environ 1 000 tonnes de litchis frais cette année, a déclaré Ta Duc Minh. Ceci étant, en partie, dû au travail du bureau commercial vietnamien à Tokyo et dans les diverses localités japonaises.

Le bureau commercial travaille avec les agences compétentes au Vietnam et les réseaux de distribution au Japon pour populariser le litchi vietnamien auprès des consommateurs japonais, a ajouté le conseiller commercial.

Le Vietnam a commencé à négocier les exportations de litchis vers le Japon en 2014. Après cinq ans, le 15 décembre 2019, le ministère japonais de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche a annoncé que le Japon avait officiellement ouvert son marché aux litchis vietnamiens, mais a également demandé que les fruits soient soumis à un processus strict de quarantaine végétale avant l’exportation.

Début juin 2020, un expert agricole du Japon a été envoyé au Vietnam pour surveiller l’emballage et la stérilisation des fruits, complétant la dernière étape requise par le Japon pour que les litchis soient expédiés sur le marché.