Les investisseurs sud-coréens invités à Tây Nguyên

Nhân Dân en ligne - Nguyên Diêu Kré, chef ajoint du Comité de Pilotage duTây Nguyên, a invité les entreprises sud-coréennes à venir investir à Tây Nguyên (Hauts plateaux du Centre) en se basant sur les potentiels et les forces de chaque localité dans le processus de coopération pour le développement en vue des intérêts mutuels.

Le vice-ministre des AE du Vietnam, Bùi Thanh Son, a présidé le séminaire «Rencontre de la République de Corée 2017-région de Tây Nguyên», le 16 juin dans la ville de Buôn Ma Thuôt. Photo: VNA.
Le vice-ministre des AE du Vietnam, Bùi Thanh Son, a présidé le séminaire «Rencontre de la République de Corée 2017-région de Tây Nguyên», le 16 juin dans la ville de Buôn Ma Thuôt. Photo: VNA.

Le Ministère vietnamien des Affaires étrangères (AE), en coordination avec l’Ambassade de la République de Corée au Vietnam, l’Association sud-coréenne des entreprises et la province de Dak Lak (dans les Hauts plateaux du Centre), a organisé, le 16 juin, dans la ville de Buôn Ma Thuôt un séminaire intitulé «Rencontre de la République de Corée 2017-région de Tây Nguyên».

L'événement a attiré la participation du vice-ministre des AE du Vietnam, Bùi Thanh Son; de l’Ambassadeur sud-coréen au Vietnam, Lee Hyuk; des représentants de 50 entreprises sud-coréennes et de plus de 300 entreprises de Tây Nguyên, etc.

Lors du séminaire, les représentants des provinces de la région de Tây Nguyên ont présenté leurs projets, leurs potentialités ainsi que les opportunités de coopération et d’investissement, principalement dans l'agriculture, l'industrie de la transformation, l'énergie propre et le tourisme.

Tây Nguyên qui comprend les provinces de Dak Lak, Gia Lai, Kon Tum, Dak Nông et Lâm Dông est considéré comme une région stratégique importante en termes de développement socioéconomique, de défense nationale et de sécurité dupays.

Située sur l'axe transasiatique, la région se connecte au Laos, au Cambodge, à la Thaïlande et au Myanmar à l'ouest, et aux provinces côtières centrales et du sud-est et aux ports maritimes d'eau profonde à l'est. De fait, elle a beaucoup de potentiel et d'avantages pour le développement agricole et forestier hi-tech, les énergies renouvelables et le tourisme écologique et culturel.

Selon le Comité de Pilotage du Tây Nguyên, le produit intérieur brut régional a dépassé 6,56 milliards de dollars en 2016, en hausse de 7,47% en glissement annuel.

De son côté, Lee Hyuk, Ambassadeur sud-coréen au Vietnam, a rappelé qu’actuellement, les entreprises de son pays investissent principalement dans l’industrie manufacturière, l’électricité et l’électronique.

Cette rencontre leur ouvre des opportunités d’investir dans d’autres domaines potentiels tels que la transformation des produits sylvicoles et agricoles, le tourisme, les soins de santé et l’énergie propre.

Toutefois, pour créer un environnement d’investissement plus attrayant, les provinces du Tây Nguyên devraient accorder une plus grande attention à la réforme administrative, a indiqué le diplomate sud-coréen.