Les pays de l’ASEAN s’efforcent de développer le travail social

Nhân Dân en ligne - Une conférence régionale sur l’élaboration de la « Déclaration de l'ASEAN sur la promotion du travail social » s'est tenue le 28 octobre à Hanoi.

Les délégués participant à la conférence, le 28 octobre à Hanoi. Photo : BQT.
Les délégués participant à la conférence, le 28 octobre à Hanoi. Photo : BQT.

L’événement a été organisé par le Ministère vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, en collaboration avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), et le Secrétariat de l'ASEAN. Il s’agit d’une des activités lancées par le Vietnam pour les préparatifs de sa présidence de l'ASEAN pour l'année 2020.

La conférence a enregistré la présence des représentants des organes chargés des affaires sociales des pays membre de l’ASEAN, du Comité de l’ASEAN pour la promotion des droits des femmes et des enfants, des chaînes spécialisées de la santé et de l’éducation de l’ASEAN, ainsi que de nombreux experts régionaux et internationaux.

Lors de la réunion, de nombreux délégués sont convenus qu'en Asie du Sud-Est, le travail social n'avait pas été reconnu comme une loi professionnelle. De nombreux pays doivent encore prendre conscience de l’importance du travail social dans la vie des personnes et dans la gouvernance pour assurer la fourniture de services et l’aide aux groupes défavorisés.

Les défis liés aux ressources, notamment le personnel professionnel possédant les compétences, les connaissances et les attitudes appropriées, ainsi que des ressources financières, constituent des obstacles au développement du travail social dans la région de l'ASEAN en particulier, et dans le monde en général.

Selon la directrice régionale de l'UNICEF pour l'Asie de l'Est et le Pacifique, Karin Hulshof, le renforcement de la force de prestation de services sociaux est une priorité du plan stratégique de l'UNICEF pour la période 2018-2021 afin de protéger chaque enfant de la violence et de l'exploitation, tout en contribuant à la réalisation des Objectifs de développement durable.

S'exprimant lors de l'événement, Lê Tân Dung, vice-ministre vietnamien du Travail, des Invalides et des Affaires sociales, a déclaré que, compte tenu des caractéristiques historiques du pays, le nombre de personnes nécessitant l'accès à des services de travail social au Vietnam était très important, atteignant environ 20 millions de personnes, soit plus de 20% de la population du pays.

Le Gouvernement vietnamien a également promulgué de nombreux documents juridiques permettant aux ministères, aux branches et aux localités de développer progressivement le travail social professionnel au Vietnam, a-t-il poursuivi.

Toutefois, le Vietnam devrait également renforcer le cadre juridique pour le développement des emplois en la matière en élaborant une loi distincte sur le travail social.

Le Vietnam attend avec impatience de travailler avec les pays membres de l'ASEAN et l'UNICEF, ainsi qu'avec les autres partenaires, pour élaborer la Déclaration de l'ASEAN sur la promotion du travail social, qui devrait être soumise aux dirigeants de l'ASEAN en novembre 2020 afin d'affirmer le soutien et l'engagement politiques de l'ASEAN au développement du travail social dans la région dans les temps à venir, et d’assurer que « Personne ne sera laissé pour compte » selon l’objectif des Nations Unis.

La conférence, qui a duré deux jours, était axée sur les éléments suivants : renforcer la compréhension, l'engagement et la planification pour une force sociale et les services sociaux formés, et partager les lois et les politiques en vigueur dans les pays de l'ASEAN concernant le travail social et la main-d'œuvre dans les services sociaux.

En particulier, l’événement a dressé une carte de la région sur la force de travail dans les services sociaux et discuté des besoins, du contenu et des sphères du projet d’élaboration de la Déclaration de l’ASEAN sur le développement du travail social.