Nguyên Anh Tri, un scientifique dévoué

Nhân Dân en ligne - Professeur et directeur de l’Institut National d’Hématologie et de Transfusion sanguine, il a été décoré de l’ordre du travail. Lui ? C’est Nguyên Anh Tri, un médecin hors pair, deux fois récompensé par le programme “Gloire au Vietnam”.

Nguyên Anh Tri, un scientifique dévoué

Mettre toute son énergie au service de sa passion, exercer son métier avec dévouement et probité. C’est ce qu’a fait toute sa vie, le professeur Nguyên Anh Tri, né le 14 septembre 1957 à Phong Thuy, une commune située dans la province centrale de Quang Binh.

Son baccalauréat en poche, Nguyên Anh Tri, passe le concours d’entrée de l’école normale supérieure de Vinh pour suivre des études de physique. Atteint du paludisme, il est obligé d’abandonner, un moment, ses études pour se soigner. Nguyên Anh Tri se souvient: «Au lycée, j’aimais particulièrement les cours de physique et de littérature. Mais j’ai contracté le paludisme. Quand j’étais à l’hôpital, j’ai découvert que la médecine était une science indispensable à l’homme. C’est à partir de là, que j’ai décidé de devenir docteur moi-même»

En 1976, Nguyên Anh Tri s’inscrit à la faculté de médecine de Hanoï. Diplômé, quelques années plus tard, il entre au département d’hématologie et de transfusion sanguine de l’hôpital d’amitié Vietnam-Russie. En 2003, il est nommé directeur de l’institut national d’hématologie et de transfusion sanguine.

Les travaux de Nguyên Anh Tri sur l’hématologie sont considérables. 250 de ses recherches ont été publiées dans le pays et à l’international et il est l’auteur de 18 ouvrages sur le sujet.

Il a participé très activement aux campagnes de sensibilisation en faveur des collectes de sang sur l’ensemble du pays. Sous sa direction, l’institut national d’hématologie et de transfusion sanguine, la Croix Rouge et l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh ont organisé les programmes: «Tout le peuple fait du don du sang», «La marche pour le don du sang », «Chaque goutte de sang-un cœur» et surtout «La fête du printemps rouge» qui attire des milliers de donneurs chaque année.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a largement salué cette fête initiée par Nguyên Anh Tri. Rappelons qu’il est également l’un des membres fondateurs de la direction nationale de mobilisation du don sanguin.

En sa qualité de professeur, Nguyên Anh Tri participe à la formation des scientifiques et des médecins. Bui Ngoc Dung, de l’Institut National d’Hématologie et de Transfusion Sanguine, fait partie de ses élèves: «Le professeur Nguyên Anh Tri est un exemple pour nous. C’est un médecin dévoué et un scientifique hors pair, toujours attentif au traitement de ses malades. Les cadres et les jeunes de l’institut national d’hématologie et de transfusion sanguine, apprennent beaucoup de choses de lui sur la gestion, lé déontologie, et le comportement.», a conf

Récipiendaire du titre de «Héros du travail» et de «Médecin du peuple», Nguyên Anh Tri a aussi reçu l’Ordre du Travail, 1ère classe. «C’est un grand honneur qui m’encourage à mieux faire» a-t-il déclaré le 20 mai dernier lors de sa dernière citation au programme “Gloire au Vietnam, 30 ans de renouveau”.