Vietnam : la demande intérieure stimule la croissance

Nhân Dân en ligne - L’économie vietnamienne devrait poursuivre sa bonne croissance grâce à une demande intérieure croissante et aux entrées soutenues d’investissements directs étrangers (IDE).

Photo d'illustration : KDPT.
Photo d'illustration : KDPT.

Selon le dernier rapport sur la mise à jour économique de la région Asie du Sud-Est publié par l’Institut des comptables agréés d’Angleterre et du Pays de Galles (ICAEW), l’économie vietnamienne devrait connaître une croissance de 6,7% en 2019, surperformant le reste de la région.

En outre, le Vietnam continuera de bénéficier d'effets positifs de détournement des échanges, d’une forte demande intérieure et de l'afflux soutenu d'IED.

Les données publiées par l'Office général de la statistique (OGS) ont montré que l'économie vietnamienne avait enregistré une croissance de 6,98% au cours des neuf premiers mois de cette année et que l'industrie et les services constituaient le principal moteur de l'économie. Le secteur manufacturier reste le pilier essentiel de la croissance globale de l’industrie et de l’économie du Vietnam, avec une croissance de 11,37% sur neuf mois. L’industrie minière a retrouvé des couleurs à 2,68% après plusieurs années de baisse, grâce à l'augmentation de la production du charbon.

L'objectif de croissance de 6,8% est réalisable

La croissance positive de l’économie se traduit également par des chiffres d’exportation impressionnants. Le pays a enregistré des recettes d'exportation de 71,76 milliards de dollars au troisième trimestre de 2019, en hausse de 10% en glissement annuel et en hausse de 12,7% par rapport au deuxième trimestre de cette année. Les recettes d’exportation du pays ont atteint 194,3 milliards dollars entre janvier et septembre, soit une augmentation de 8,2% par rapport à la même période de 2018.

Le directeur général de l’OGS, Nguyên Bich Lâm, a déclaré que, sur la base des résultats obtenus au cours des neuf premiers mois de cette année, l'objectif de croissance économique de 6,8% pour l'ensemble de 2019 est réalisable. Cela revêt une grande importance pour la mise en œuvre réussie du plan de développement socio-économique pour la période 2016-2020.

« L'objectif spécifique du plan quinquennal est une croissance moyenne du PIB de 6,5% à 7% pour la période 2016-2020. À cette époque, la croissance moyenne du PIB pour la période 2016-2018 était de 6,7%. Si la croissance économique en 2019 atteint l'objectif le plus élevé fixé par l'Assemblée nationale de 6,8%, la croissance économique pour la période 2016-2019 sera de 6,73%, ce qui contribuera de manière importante à la réalisation du plan de croissance défini pour la période 2016-2020 », a déclaré Nguyên Bich Lâm.

Eric Sidgwick, directeur national de la Banque asiatique de développement (BAD) pour le Vietnam, a déclaré que le décaissement des IDE du Vietnam atteindrait 9,1 milliards de dollars au premier semestre 2019, en hausse de 8,1% par rapport à la même période de l'année dernière et équivalant à 8,4% du PIB.

En outre, les flux d’IDE au Vietnam au cours du premier semestre de cette année ont presque doublé par rapport à la même période de l’année dernière pour atteindre 8,1 milliards de dollars, reflétant ainsi l’amélioration de la confiance des entreprises.

La demande intérieure muscle la croissance

« Malgré le ralentissement de la croissance des exportations imputable à l'escalade du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine et au ralentissement du commerce mondial qui en a découlé, l'économie vietnamienne reste saine grâce à la vigueur continue de la demande intérieure et aux entrées soutenues d’IDE. Les perspectives pour la consommation intérieure sont positives, soutenues par la hausse des revenus, la vigueur de l'emploi et une inflation modérée », a indiqué le directeur de la BAD pour le Vietnam.

Il a également déclaré que la signature de l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne et de l'accord global et progressif de partenariat transpacifique profiterait aux activités de commerce et d’investissement. Par ailleurs, l’amendement récemment apporté par le Vietnam à la loi sur l’investissement public devrait permettre d’améliorer l’efficacité des investissements publics en simplifiant les procédures en faveur d’un décaissement plus rapide des investissements publics.

L'économiste Lê Dang Doanh a déclaré qu’en dépit de nombreuses difficultés dues aux conséquences de la situation politique mondiale et aux effets négatifs des changements climatiques, l'économie vietnamienne peut atteindre un taux de croissance de 6,8% en 2019, voire de 7% dans un avenir proche