Vietnam – R.de Corée : coopération dans la transformation numérique, la cybersécurité

À l'avenir, les opportunités de coopération entre les entreprises sud-coréennes et vietnamiennes s’ouvriront dans la transformation numérique, la cybersécurité, la biotechnologie..."
Le vice-président et secrétaire général de l'Association des entreprises sud-coréennes au Vietnam (KORCHAM), Hong Sun. Photo: NVCC
Le vice-président et secrétaire général de l'Association des entreprises sud-coréennes au Vietnam (KORCHAM), Hong Sun. Photo: NVCC

« Avec plus de 9 000 entreprises installées au Vietnam, la République de Corée est devenue le troisième partenaire commercial et le premier partenaire d'investissement direct. À l'avenir, les opportunités de coopération entre les entreprises sud-coréennes et vietnamiennes s’ouvriront dans la transformation numérique, la cybersécurité, la biotechnologie..."

Le vice-président et secrétaire général de l'Association des entreprises sud-coréennes au Vietnam (KORCHAM), Hong Sun, a fait part de son bilan dans le domaine de l'investissement commercial, à l'occasion du 30e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et la République de Corée.

Pouvez-vous évaluer les grandes réalisations dans les relations commerciales entre le Vietnam et la République de Corée après 30 ans d'établissement de relations diplomatiques ?

Depuis l'établissement des relations diplomatiques, la République de Corée et le Vietnam ont entrepris une coopération réussie sans précédent, les deux pays sont devenus les principaux partenaires fiables dans le domaine du commerce et de l'investissement.

Vietnam – R.de Corée : coopération dans la transformation numérique, la cybersécurité  ảnh 1

De nombreuses grandes entreprises coréennes investissent au Vietnam. Photo d'illustration : Internet

La République de Corée est actuellement le 3ème partenaire commercial du Vietnam et le Vietnam est devenu le 4ème partenaire commercial de la République de Corée. Les transactions commerciales entre les deux pays au cours de la première année après l'établissement des relations diplomatiques n'ont atteint que 500 millions de dollars. Après près de 30 ans, ce chiffre est passé à 78 milliards de dollars en 2021 et devrait atteindre 100 milliards de dollars en 2023.

La République de Corée est classée première en termes d'investissement direct, deuxième en termes de coopération au développement (APD), de travail et de tourisme ; troisième sur la coopération commerciale

Les réalisations ci-dessus sont dues à la détermination des hauts dirigeants et des gouvernements des deux pays, aux efforts continus des entreprises ainsi qu'au rôle de liaison de l'Association des entreprises sud-coréennes au Vietnam.

Dans les relations commerciales entre les deux pays, dans quels domaines les flux d'investissement des entreprises sud-coréennes vers le Vietnam se concentrent-ils ?

- Les entreprises sud-coréennes ont été présentes dans tous les domaines de l'économie vietnamienne, du secteur de l'habillement à l'électronique, des infrastructures, de l'énergie, de l'automobile, de l'aérospatiale, de l'immobilier, de la finance et de la banque, des start-up à l'actionnariat des entreprises publiques, de la logistique et des services.

« Plus de 9 000 entreprises sud-coréennes sont entrées au Vietnam et ont opéré dans divers domaines tels que la fabrication, l'énergie, la culture, l'éducation et le tourisme… », a déclaré Hong Sun.

Jusqu'à présent, 16 compagnies financières membres de l'Association financière (KOFIA) opèrent au Vietnam dans le domaine de la négociation d'actions, participent au marché des produits dérivés, avec un investissement total pouvant atteindre des milliards de dollars.

Les groupes sud-coréens apparaissent de plus en plus au Vietnam dans le secteur financier pour fournir des services aux entreprises sud-coréennes et aux grandes entreprises vietnamiennes grâce à un large réseau de clients en République de Corée et dans de nombreux autres pays du monde.

De plus, les entreprises sud-coréennes investiront massivement dans le domaine de la technologie financière (fintech) si le gouvernement vietnamien achève bientôt le cadre juridique de ce domaine.

Selon vous, quels sont les autres atouts du marché de l'investissement au Vietnam que les entreprises sud-coréennes pourraient exploiter dans un avenir proche ?

La République de Corée possède des atouts dans la haute technologie tandis que le Vietnam met en œuvre une stratégie de transformation numérique dans la gestion de l'État et crée un environnement commercial attrayant pour les entreprises nationales et étrangères. Par conséquent, les entreprises sud-coréennes sont prêtes à coopérer avec le Vietnam dans la transformation numérique, la cybersécurité et la biotechnologie.

Comment évaluez-vous les opportunités de développement des investissements entre les deux pays après la visite du Président Nguyên Xuân Phuc en République de Corée et que les deux parties ont convenu d’élever les relations bilatérales au niveau de partenariat stratégique intégral ?

Dans les temps à venir, comme le gouvernement vietnamien continue d'aider les entreprises sud-coréennes à investir et à élargir l'échelle des investissements au Vietnam, le potentiel de coopération entre les deux pays est toujours grand. Les deux parties continueront d'améliorer la qualité de la coopération économique, commerciale et d'investissement. La République de Corée est prête à coopérer avec le Vietnam dans la transformation numérique, la cybersécurité et la biotechnologie.

Le Vietnam, centre de la vague d'investissements sud-coréens en Asie du Sud-Est - sera une destination importante et la coopération des deux pays est devenue l'un des meilleurs modèles au monde en termes de coopération économique.

Ayant travaillé avec le Vietnam depuis de nombreuses années, je pense que les entreprises sud-coréennes et vietnamiennes, lorsqu'elles investissent dans les pays de l'autre, doivent comprendre la culture, les us et coutumes des habitants du pays d'accueil. Dans le même temps, les entreprises doivent également maîtriser la loi, les politiques d'investissement, coopérer avec des partenaires nationaux, s'initier à la culture d'entreprise...

Merci beaucoup!