Vietnam

Cérémonie en l'honneur du fondateur des Dao

Samedi, 25 décembre 2021 à 22:00:28
 Font Size:     |        Print
 

Cérémonie en l'honneur de Bàn Vuong, fondateur des 12 lignées familiales Dao.

Nhân Dân en ligne - La cérémonie en l'honneur de Bàn Vuong, fondateur des 12 lignées familiales Dao, est organisée chaque année au 2e mois lunaire dans le district de Hoàng Su Phi, province montagneuse de Hà Giang, au Nord-Ouest.

Dans la mythologie Dao, Bàn Vuong est un héros qui vainquit un agresseur, ce qui lui valut la main de la fille du roi Binh Vuong. Le couple eut ensuite six garçons et six filles, auxquels le roi donna autant de patronymes, qui devinrent les 12 lignées des Dao. Après la mort de Binh Vuong, Bàn Vuong accéda au trône. Mais même en tant que roi, il maintint un mode de vie simple et proche de la population à qui il apprit la riziculture et le tissage. À sa mort, tous les Dao décidèrent de faire de lui leur ancêtre commun.

Bàn Vuong a sa place sur l’autel des Dao, aux côtés de leurs ancêtres et des divinités. Autrefois, la cérémonie en son honneur était organisée dans le strict cadre de la lignée familiale. Aujourd’hui, elle est devenue une activité communautaire. Cette cérémonie a pour but de solliciter une météo clémente propice à d’abondantes récoltes et d’apporter la prospérité aux Dao.

Après avoir préparé les offrandes, la cérémonie commence par la mise en place d’une estrade de culte et l’accrochage des tableaux spirituels. Ensuite, les chamans effectuent la purification en aspergeant la zone d’eau bénite. Ils invitent Bàn Vuong, les dieux et les ancêtres à revenir parmi les vivants pour leur déclarer la raison de la cérémonie. Vient ensuite le rite d’accueil en l’honneur de Bàn Vuong qui comprend plus de sept prières. Les chamans rappellent également brièvement l’histoire de Bàn Vuong, en particulier sa traversée de la mer pour trouver un nouveau territoire et son installation à Hà Giang.

Finalement, les chamans brûlent les papiers votifs pour renvoyer l’âme du héros ainsi que les ancêtres et divinités dans leur monde. Tout au long de la cérémonie, en alternant les prières, les chamans sonnent également du cor, brûlent de l’encens, pratiquent la danse de la cloche, donnent le rythme de la capture symbolique de la tortue… Ce culte, en plus d’être une activité spirituelle imprégnée d’humanité qui ramène les Dao à leurs racines, resserre également les liens dans la communauté.

CVN/NDEL