Démographie: Une époque d’or pour investir dans l’avenir

Nhân Dân en ligne - L’évolution démographique dans la région Asie-Pacifique est à un point qui n’a jamais été vu : explosion de la population active et baisse du taux de natalité. Une situation qui permet de soutenir la croissance, mais aussi une opportunité d’investir dans l’avenir.

Conférence de presse pour publier le rapport intitulé «Façonner l'avenir : comment l’évolution démographique peut alimenter le développement humain», le 27 avril à Hanoi.  Photo: VNA
Conférence de presse pour publier le rapport intitulé «Façonner l'avenir : comment l’évolution démographique peut alimenter le développement humain», le 27 avril à Hanoi. Photo: VNA

Selon le rapport intitulé «Façonner l'avenir : comment l’évolution démographique peut alimenter le développement humain», rendu public le 27 avril à Hanoi par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), aujourd’hui, 68% de la population de l’Asie-Pacifique est en âge de travailler.

"Si un pays compte une nombreuse population active qui peut travailler, épargner et payer des impôts, il sera capable de restructurer son économie, investir davantage dans la santé, l’éducation et d'autres éléments constitutifs de sa prospérité future», a affirmé Thangavel Palanivel, l’auteur principal du rapport.

Pour les pays ayant une importante population active, le PNUD appelle leurs gouvernements à créer plus d'emplois, à veiller à l'égalité des sexes en la matière, ainsi qu’à mobiliser l’épargne pour l’investissement.

Dans les pays ayant une structure démographique jeune, il faut accorder une priorité à l'investissement dans l'éducation et la santé, ainsi qu’encourager la participation des jeunes aux activités sociales.

Quant à ceux dont la population est vieillissante, leurs gouvernements doivent créer des systèmes de retraite équitables et durables, et soutenir les personnes âgées pour participer aux activités sociales. Si elles veulent travailler, il faut leur donner les occasions de participer au marché de l’emploi.

"Les opportunités pour augmenter la productivité, investir dans le développement et épargner pour l'avenir vont d’aujourd’hui à 2050", a déclaré Haoliang Xu, sous-secrétaire général des Nations unies et directeur du Bureau régional pour l’Asie et le Pacifique du PNUD. Et d'ajouter : "Si les pays d'Asie-Pacifique ne créent pas de conditions optimales pour l'emploi, l'économie régionale commencera à ralentir en 2050 lorsque la population active actuelle commencera à partir en retraite".

Encourager l’innovation chez les jeunes

«Actuellement, le Vietnam est dans une période de structure démographique d’or. Il faut élaborer des stratégies de développement pour profiter des avantages de celle-ci et préparer la période suivante de vieillissement démographique», a insisté Nguyên Quang, directeur au Vietnam du Programme des Nations unies pour les établissements humains (PNUEH), également appelé ONU-Habitat.

«Il est important de développer le secteur économique privé et de renouveler l’éducation pour encourager l’innovation chez les jeunes, ce qui leur permettra de mieux répondre aux besoins du marché de l’emploi», a-t-il ajouté.

La plupart de la population vietnamienne est en âge de travailler. Le gouvernement doit améliorer ses orientations de l’emploi, l’égalité des sexes et la productivité, et mobiliser l’épargne pour investir dans la production. Il faut aussi renforcer l’urbanisation et mieux la gérer, selon Richard Marshall, conseiller en politiques de sécurité sociale du PNUD.

Il n'y a pas une solution pour tous les pays, mais la diversité de la région offre une place à la coopération Sud-Sud. Les gouvernements doivent partager leurs expériences en matière de planification financière sur le long terme, y compris l'emploi durable des recettes fiscales. La coopération peut également encourager la migration des pays ayant une population jeune vers des pays plus âgés de la région, ce qui limitera ainsi la fuite désespérée de migrants en Europe, selon le PNUD.