La croissance durable au menu du Forum économique du Vietnam 2017

Nhân Dân en ligne - La Commission économique du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), en coordination avec l’Ambassade d’Australie au Vietnam, a organisé, mardi 27 juin, à Hanoi, le Forum économique du Vietnam 2017 qui est placé sous le thème «Valoriser les forces internes en vue de la croissance durable».

Le chef de la Commission économique du Comité central du PCV, Nguyên Van Binh (au micro), prend la parole au Forum économique du Vietnam 2017, le 27 juin, à Hanoi. Photo: thoibaotaichinh.vn.
Le chef de la Commission économique du Comité central du PCV, Nguyên Van Binh (au micro), prend la parole au Forum économique du Vietnam 2017, le 27 juin, à Hanoi. Photo: thoibaotaichinh.vn.

Le chef de la Commission économique du Comité central du PCV, Nguyên Van Binh, a déclaré que le Vietnam a fait de grands progrès en matière de croissance économique depuis la mise en vigueur de la politique de Renouveau (Dôi moi) en 1986. Il a enregistré un taux de croissance annuel moyen de 6,4% depuis 2000 et réduit le taux de pauvreté à 3% en comparaison avec 50% au début des années 90.

De plus, environ 65% des exportations du Vietnam sont des produits de l’industrie manufacturière, mais la majorité d'entre eux sont fabriqués par le secteur ayant des investissements directs étrangers. Tandis que les entreprises domestiques exportent principalement des produits tels que le textile, l’habillement et les produits agricoles avec une valeur ajoutée modeste.

«Cela signifie qu'une contribution importante au taux de croissance actuel du Vietnam provient de ressources extérieures, au lieu de la force interne de notre économie», a indiqué Nguyên Van Binh tout en indiquant qu’il est temps de remettre en question cet avantage compte tenu du vieillissement de la population dans 10 ans et de la compétitivité croissante des autres pays.

Prenant la parole lors de cet événement, le ministre du Plan et de l'Investissement, Dang Huy Dông, a déclaré que la macroéconomie demeurait stable avec une inflation contrôlée et que l'indice moyen des prix à la consommation des six mois derniers augmentait d'environ 4,2% en glissement annuel.

Le taux de croissance du PIB sur les 6 premiers mois de l'année pourrait atteindre 5,5 à 5,7% ce qui correspond au taux visé par le gouvernement, a-t-il noté, ajoutant que la volonté du gouvernement d'atteindre un taux de croissance de 6,7% cette année est totalement raisonnable.

«Bien que cette tâche soit très difficile, il est réalisable si nous sommes déterminés à mettre en œuvre toutes les solutions définies», a déclaré Dang Huy Dông ajoutant qu'une fois surmonter les difficultés et l’objectif atteint, il y aura une force motrice et une confiance pour réaliser des aspirations plus importantes à long terme.

Un représentant de la Banque mondiale au Vietnam a déclaré que l'économie du Vietnam est stable alors que l'inflation est bien contrôlée. De plus, le pays a également enregistré une croissance du crédit et des exportations, une amélioration de la balance des paiements et il possède une bonne liquidité.

Il a déclaré que la Banque mondiale prévoit le taux de croissance économique du Vietnam à environ 6,3% en 2017. Il a suggéré que le pays devrait se concentrer sur la mise en œuvre de mesures de soutien du développement commercial et les accords de libre-échange afin de créer une meilleure dynamique de croissance.

L'événement a vu encore la présence de l’Ambassadeur australien au Vietnam, Craig Chittick, qui a déclaré apprécier les efforts vietnamiens pour améliorer l’environnement d’investissement et édifier un gouvernement volontaire. Il a ensuite affirmé que l’Australie était prête à partager ses expériences avec le Vietnam dans les secteurs de l’agriculture et des technologies avancées, ainsi qu'à l’accompagner dans le traitement des défis rencontrés dans son processus de développement économique.

Au forum, les participants ont souligné les goulets d'étranglement dans l'économie et ont proposé des solutions à moyen et à long terme. Ils ont également discuté de la position de l'économie du Vietnam dans la concurrence économique mondiale et de ses ressources internes et de la restructuration économique inexploitée par le pays.