La France honore deux intellectuels vietnamiens

Nhân Dân en ligne - L’ambassadeur de France au Vietnam Nicolas Warnery a remis le 23 octobre à Hanoi l’insigne de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres à Ngô Tu Lap, directeur de l’Institut francophone international (IFI) et l’insigne de Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques à Trinh Van Minh, professeur à l’Université nationale du Vietnam.

Ngô Tu Lap, directeur de l’Institut francophone international (IFI). Photo : IFI.
Ngô Tu Lap, directeur de l’Institut francophone international (IFI). Photo : IFI.

L’insigne de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres est l’un des quatre insignes ministériels que la France distribue depuis 1957 aux individus pour leurs exploits et leurs contributions remarquables dans les Arts et les Lettres en France et à l’étranger.

Diplômé de l’Université de Bakou, en Russie, de l’Université de Droit de Hanoi, de l’École normale supérieure de Fontenay (maitrise en littérature), à Paris, et de l’Illinois State University (doctorat en philosophie), Ngô Tu Lâp a publié plus de 20 livres dont quatre contes, deux recueils de poèmes et plusieurs ouvrages traduits en français, en russe et en anglais.

Il a commencé comme marin et est devenu capitaine dans la Marine nationale. Aujourd’hui, il est écrivain, poète et slammeur du groupe « Les 36 rues de Hanoi » et aussi universitaire, conférencier et invité dans des colloques internationaux.

Depuis 2006, Ngô Tu Lâp enseigne à l’Université nationale du Vietnam et a été désigné directeur de l’IFI en 2016. Celui-ci participe alors activement à la conservation de l’encrage de la francophonie au sein de ses universités. Sous sa direction, l’IFI est devenue une institution de formation et de recherche d’excellence en informatique et en français à destination des étudiants ingénieurs de plusieurs continents. Elle a établi des relations avec de nombreux établissements universitaires dans le monde.

Ngô Tu Lâp a apporté et apporte ses contributions à la préservation et à la promotion des patrimoines communs du Vietnam et de la France, contribuant ainsi à renforcer des relations entre deux pays.

« À l’IFI, le français sert de langue véhiculaire et constitue un patrimoine commun à tous les étudiants issus de pays membres de la Francophonie », a-t-il déclaré.

Trinh Van Minh, professeur à l’Université nationale de Hanoi, a également été honoré par la France pour ses contributions dans le développement des relations entre le Vietnam et la France.

La France honore deux intellectuels vietnamiens ảnh 1

Trinh Van Minh, professeur à l’Université nationale du Vietnam. Photo: VNA

Il avait suivi ses études à l’École normale supérieure des langues étrangères de Hanoi, à l’Université Aix Marseille en France et à l’Université Paris-3. Il est membre du Conseil scientifique de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), président de la commission régionale d’expert de l’AUF Asie-Pacifique et président de la commission nationale d’experts du programme de Français de langue vivante 2. De 2003 à 2015, il a été professeur invité de l’Université de Jean Moulin Lyon 3 et à l’Institut d’études francophones et de mondialisation.

Trinh Van Minh est régulièrement invité à travailler pour le Ministère vietnamien de l’Éducation et de la Formation, le Centre régional francophone Asie-Pacifique (CREFAP) de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Ambassade française au Vietnam.

Étant expert fréquemment sollicité par les institutions éducatives et culturelles vietnamiennes et internationales, il a publié de nombreux ouvrages et articles sur l’enseignement du français et la formation des enseignants.