La présidente de la VUFO offre des foulards à un projet artistique international

Nhân Dân en ligne – L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga, présidente de l’Union des Organisation d’Amitié du Vietnam (VUFO), s’est rendue le 25 mai à l’Ambassade du Kazakhstan au Vietnam pour offrir des foulards à un projet artistique international intitulé « les foulards de la mère ».

L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga offre des foulards au projet artistique international « les foulards de la mère ». Photo : thoidai.
L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga offre des foulards au projet artistique international « les foulards de la mère ». Photo : thoidai.

Lors de l’évènement, l’ambassadeur du Kazakhstan, Yerlan Baizhanov, a exprimé sa satisfaction quant à la participation des femmes vietnamiennes à ce projet. Il a déclaré que les foulards seraient envoyés au comité d’organisation du projet dès que possible et il espère que le projet se déroulera avec succès.

L’ancienne présidente et l’ancienne Vice-Présidente de l’Assemblée nationale vietnamienne, Nguyên Thi Kim Ngân et Tong Thi Phong, ainsi que les anciennes Vice-Présidentes du Vietnam, Nguyên Thi Binh et Nguyên Thi Doan, ont, elles aussi, envoyé les foulards au projet.

L’ambassadrice Nguyên Phuong Nga a remercié l’ambassadeur Yerlan Baizhanov de l’avoir invitée à se joindre à un projet aussi significatif et humain. Appréciant le rôle des femmes pour apporter la paix et le bonheur dans le monde, Phuong Nga a dit espérer que le projet « les foulards de la mère » contribuera à attirer l’attention du public sur les problèmes des femmes.

Le projet artistique internationale « les foulards de la mère » est une initiative de l’artiste kazakhe Leila Makhat, présidente de l’Académie eurasienne des arts. Elle souhaite collecter cet accessoire auprès de femmes influentes dans le monde pour ensuite le redessiner et l’exposer dans de nombreux pays.

À travers le projet, Leila Makhat aimerait mettre en lumière la signification du foulard comme un câlin chaleureux des mères pour protéger les enfants et la terre, en plus de souligner l’empathie entre les gens à une époque où le monde est confronté à de nombreux défis.

Ce projet permet d’attirer l'attention du public sur les problèmes des femmes et de célébrer les métiers créatifs.