Hô Chi Minh-Ville : un "Service d'urgence psychiatrique" efficace

Nhân Dân en ligne - Les activités d'urgence extra-hospitalières "Paramédicales" viennent de débuter au Centre d'urgences 115 de Hô Chi Minh-Ville, où trois cas de troubles mentaux ont été traités avec succès. C’est un secteur nouveau en phase de professionnalisation destiné à répondre aux exigences de la vie réelle des habitants du monde post-COVID.

Une équipe du Centre d'urgence 115 de Hô Chi Minh-Ville. Photo : DV/CVN
Une équipe du Centre d'urgence 115 de Hô Chi Minh-Ville. Photo : DV/CVN

La pandémie est temporairement passée mais les séquelles laissées chez la population ne sont pas encore identifiées par le secteur de la santé. Exécutant le plan et les directives du Comité populaire de la ville, le Service municipal de la santé a mis en œuvre une série de mesures destinées à prendre soin de l'hygiène mentale des habitants de la ville, en commençant par la mise en œuvre du projet pilote "Urgence dépression". Ce dernier est développé en étroite collaboration entre l'hôpital psychiatrique de Hô Chi Minh-Ville et le Centre d'urgence 115.

Après plus d'une semaine de terrain, les premiers résultats sont positifs. Selon un rapport rapide du Centre d'urgence 115, les équipes d'urgence ont traité trois cas de dépression.

Le cas le plus notable concerne un patient de l’arrondissement de Tân Phu. D'après son dossier médical, il présentait des signes d'agitation et affirmait à ses proches qu'il avait été assassiné. Il était nerveux, souffrait d'insomnie et avait le sentiment d'être persécuté.

Sa famille a donc appelé le numéro d’urgence et lorsque le personnel du 115 est arrivé sur place, le patient hurlait et était manifestement dans un état très instable. Grâce au réseau de connexion mis en place entre les hôpitaux de la ville, le personnel du 115 a immédiatement été en mesure de consulter le docteur Minh, chef du service psychiatrie, qui a pu leur fournir des conseils avisés sur la meilleure façon d'approcher le patient, de lui injecter les sédatifs nécessaires pour réduire son agitation, et pour le transférer dans un hôpital psychiatrique afin qu'il puisse recevoir à temps un traitement adapté.

En plus de son célèbre numéro d'urgence 115, l'hôpital psychiatrique a également déployé une ligne rouge, "19 00 12 67". Grâce à ce numéro de téléphone, les habitants peuvent rapidement entrer en contact avec les psychiatres de l'hôpital. Une semaine après sa mise en place, "Urgence Dépression" a traité quatre appels, parmi lesquels trois cas de patients agités qui criaient et présentaient un état de trouble délirant ou cassaient des meubles, et un cas avec des pensées suicidaires. Ces patients ont tous été soignés avec succès grâce à "urgence dépression".

Dans le futur, afin de continuer sur cette bonne voie, le personnel du centre d'urgence 115 poursuivra de nouvelles formations auprès d'experts paramédicaux de Sydney (Australie) qui possèdent une vaste expérience des opérations d'urgence psychiatrique. Parallèlement, une formation thématique sur les troubles mentaux sera également menée.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), en 2022, 350 millions de personnes souffrent de troubles anxieux et dépressifs. Selon une enquête de l'Institut de santé mentale (hôpital Bach Mai) datée de 2017, près de 40.000 Vietnamiens se suicident chaque année, un chiffre quatre fois supérieur à celui des personnes qui meurent dans des accidents de la circulation. Durant les sept premiers mois de 2022, de nombreux drames familiaux causés par la dépression ont été recensés au Vietnam.