Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français

NhânDân en ligne - Étant le premier photographe à Hanoi à la fin du XIXe siècle, Pierre Dieulefils (1862-1837) a capté des images exotiques sur les Hanoïens de cette époque. Ses clichés ont été imprimés dans un livre publié en France en 1892.

Le mandarin Nguyên Trong Hiêp avec son escorte à Hanoi à la fin de XIXe siècle. Photo : http://cand.com.vn/
Le mandarin Nguyên Trong Hiêp avec son escorte à Hanoi à la fin de XIXe siècle. Photo : http://cand.com.vn/
Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 1

Un médecin à Hanoi d’antan avec des ongles longs. Le petit garçon à son côté est problement son fils (à gauche). Les femmes (photo à droite) prennent de l’eau au Fleuve Rouge.

Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 2

Les bonzes dans la sanctuaire principale d’une pagoda à Hanoi.

Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 3

Un groupe d’artistes du “ tuông” (théâtre classique avec chant et geste) à l’arrière-scène d’un spectacle.

Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 4

Une troupe dethéâtre ambulante dans la rue de Hanoi.

Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 5

Des tailleuses vietnamiennes à l’atelier de confection de Mme BourgouinMeiffre. Cet atelier est spécialisé dans la confection des uniformes des soldats autochtones.

Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 6

Des pharmaciens produisent des médicaments selon des méthodes traditionnelles.

Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 7

Des menuisiers dans des ateliers de menuiserie.

Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 8

Magasin des instruments de musique traditionnels.

Les Hanoïens à la fin de XIXe siècle vus par un photographe français ảnh 9

Les instrumentalistes donnent des représentations avec le « dàn tranh » (sorte de cithare à seize cordes) et le « dàn nguyêt » (sorte de luth à caisse ronde et à deux cordes). Une bouteille de vin est mise sur la table.

(Photo: http://cand.com.vn/)