Hung Yên : les champs de "cuc chi"

Nhân Dân en ligne - Pendant les derniers jours de l’année, les cuc chi (camomilles de Chine) colorent, d’un jaune éclatant, les champs du village de Nghia Trai, dans la province de Hung Yên, à environ 20 kilomètres de la capitale Hanoï du Vietnam.

Les "cuc chi" sont des plantes traditionnelles cultivées à grande échelle dans le village de Nghia Trai. Photo : Tri Minh/NDEL.
Les "cuc chi" sont des plantes traditionnelles cultivées à grande échelle dans le village de Nghia Trai. Photo : Tri Minh/NDEL.

Les cuc chi (ou kim cuc, hoàng cuc) portent aussi le nom de « cuc tiên Vua », car dans le passé cette fleur était souvent offerte aux Rois ou aux seigneurs.

Cette fleur est aussi une herbe médicinale qui a pour effet de dissiper la chaleur et de nettoyer le foie. Les cuc chi (camomilles de Chine) sont souvent utilisées pour faire du thé ou en combinaison avec d’autres plantes médicinales.

Les habitants disent que les fleurs qui sont cultivées dans ce village ont un goût unique.

L’hiver est la période où les cuc chi fleurissent.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 1

Les grappes fleurissent en masse. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 2

Les champs contrastent avec le ciel. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 3

Ces derniers jours, une atmosphère animée règne tous les champs du village de Nghia Trai. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 4

Dans la récolte, les champs résonnent des rires des gens qui récoltent. Selon les villageois, les fleurs de cuc chi sont de meilleure qualité lorsqu’elles sont en pleine floraison. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 5

Des enfants aux personnes âgées, tous participent à la récolte. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 6

Chaque année, il n’y a qu’une seule saison de cuc chi, les villageois de Nghia Trai attendent la floraison de ces fleurs dorées pour la récolte. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 7

Les parterres de cuc chi créent des surfaces dorées qui s’étendent à perte de vue. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 8

Les parterres de fleurs de cuc chi attirent de nombreux visiteurs des localités voisines. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 9

Pendant la saison de la floraison, de nombreux jeunes gens viennent au village de Nghia Trai pour prendre des photos et admirer les fleurs. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 10

Les camomilles de Chine ont des tiges minces et poussent en grappes comme de petits globes. Photo : Tri Minh/NDEL.

Hung Yên : les champs de "cuc chi" ảnh 11

Les fleurs couvrent tous les champs et dégagent un doux parfum. Photo : Tri Minh/NDEL.

Les cuc chi ne fleurissent qu’à la fin de l’année et la haute saison ne dure que de deux à trois semaines. Elles sont largement cultivées dans les champs autour du village.
La cueillette des fleurs de cuc chi ne dure qu’un mois à un mois et demi. La cueillette se fait manuellement. Elle demande de l’habileté pour ne pas abimer les fleurs.

Après trois à quatre expositions au soleil, les fleurs sont mises au four pour être séchées une fois de plus. Une fois séchées, les fleurs se vendent au prix de 250 000 à 500 000 dôngs le kilo. Les fleurs de cuc chi fraiches coûtent entre 40 000 et 50 000 dôngs. Les sacs de fleurs de cuc chi séchées sont vendus localement et exportés.

Les cuc chi sont une sorte de fleur typique du delta du fleuve Rouge et sont aussi la principale source de revenus des habitants de cette région.

Nghia Trai est un village traditionnel de culture et de transformation des plantes médicinales depuis longtemps, en particulier des fleurs de camomilles de Chine qui y sont cultivées depuis des centaines d'années. C'est un médicament précieux ayant de nombreux bons effets pour la santé selon la médecine traditionnelle.

L’ambiance animée et joyeuse sur les champs des fleurs de cuc chi et cela rend encore plus vivants les jours à l’approche du Têt traditionnel (Nouvel An lunaire).